Communiqué du Bloc Québécois

Réaction des candidats du Bloc Québécois au déclenchement des élections

15 août 2021 – Julie Bouchard, Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe, candidats bloquistes dans Chicoutimi–Le Fjord, Jonquière et Lac-Saint-Jean, ont vivement réagi à la décision du premier ministre Justin Trudeau de déclencher des élections en pleine saison estivale, alors même que la quatrième vague de la pandémie de COVID-19 a débutée.

Les trois candidats régionaux du Bloc Québécois dénoncent l’irresponsabilité du gouvernement libéral, qui lance le Canada et le Québec dans une élection que personne ne veut et dont personne n’avait besoin.

« Justin Trudeau est le seul qui souhaite une élection. Il a pris une décision égoïste et opportuniste. Pendant que les Québécoises et les Québécois continuent de faire des efforts et des sacrifices pour se protéger du variant Delta, le premier ministre a choisi de se battre contre l’opposition, qui depuis près de deux ans travaille pourtant à améliorer les mesures de gestion de la pandémie. La situation sanitaire est encore fragile, incertaine même. Ce n’est pas un bon moment pour tenir une élection », pense la candidate dans Chicoutimi–Le Fjord, Julie Bouchard.

Élu député de Jonquière en octobre 2019, Mario Simard souligne que le premier ministre devra mieux expliquer les raisons qui le pousse à faire à nouveau voter la population en moins de 2 ans de gouvernance minoritaire. « Le parlement fonctionne et d’importants projets de loi pour le Québec peuvent encore être adoptés. Si Justin Trudeau veut augmenter sa députation, il devra se mesurer au Bloc Québécois. Dans les 22 derniers mois, seule une formation politique a, jour après jour, défendu les intérêts de la région et du Québec, comme l’aluminium, la forêt et l’agriculture », rappelle le député et candidat dans Jonquière, Mario Simard. Son collègue, Alexis Brunelle-Duceppe, ajoute également qu’un Bloc Québécois fort donne une voix forte au Québec à Ottawa.

« Sans nos 32 députés, l’application de la Charte de la langue française aux entreprises fédérales, la hausse de la pension de vieillesse et les prestations d’assurance-emploi en cas de maladie grave n’auraient même pas fait partie des débats au parlement. De plus, Mario et moi avons déposé des projets de loi et avons été parmi les parlementaires les plus présents aux communes. On a redonné une voix forte à notre région et nous continuerons de le faire avec l’aide de Julie », promet le député et candidat dans Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe.


Les trois publications précédentes


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom/

Laisser un commentaire