Annonce de la candidature de Joan Simard

Au poste de conseillère municipale pour les Centres villes Chicoutimi et Chicoutimi Nord (District 8)

Chicoutimi, le 19 mai 2021 – C’est avec beaucoup d’émotion et d’enthousiasme que j’annonce ma candidature à titre de conseillère municipale dans les quartiers des centres-villes de Chicoutimi Nord et Sud soit le district 8, aux élections municipales de 2021.

Je suis détentrice d’un Baccalauréat en développement régional et d’une maîtrise en administration publique. Ayant été conseillère lors de la fusion de Saguenay, je suis au fait du fonctionnement de l’appareil municipal, un atout important pour répondre au défi du plus gros centre urbain de la ville de Saguenay. Mes dernières implications comme citoyenne et analyste politique m’ont incité à maîtriser certains sujets et dossiers municipaux et surtout à nourrir cette passion pour servir ma communauté.

Mon engagement vise des objectifs concrets et réalisables.
Les rôles et responsabilités des arrondissements doivent être mieux définis. On doit travailler à corriger le déficit démocratique existant au sein de la Ville. Il faut assurer une représentation juste et équitable en respect de la Loi, ce qui n’est pas le cas présentement. Un seul conseiller représente deux centres-villes. Comment Chicoutimi -Nord a passé de 3 conseillers à un et demi?

Selon le Schéma d’aménagement et de développement de Saguenay, les centres-villes de Chicoutimi sont le troisième pôle d’emplois avec près de 6000 emplois. Il faut renforcer sa vocation de centre historique et culturel (Croissant culturel), administratif ( services publics), politique et commercial en développant un plan d’action concerté et précis. Il faut donner de la prévisibilité et définir des orientations claires en resserrant les règles d’urbanismes. Quand on fait des consultations, il faut s’en servir et agir.

Il faut augmenter les logements, selon une étude (Andreanne Maltais-Tremblay, conseillère en aménagement 2014), il en manquerait près de 500. Il faut les planifier et identifier l’endroit en favoriser des investissements. Il faut gérer les terrains vacants, verdir les espaces en plus d’accélérer les travaux sur le pont de Ste Anne afin d’augmenter le transport actif de façon sécuritaire. Il faut profiter des programmes de subvention afin de conclure le corridor d’écomobilité vers les Centres Villes nord- sud de Chicoutimi.

Il faut donner et communiquer clairement les intentions de développements et les plans pour favoriser la discussion avec la population. Le développement local se fait pour et par les citoyens ou citoyennes afin d’améliorer leur qualité de vie. Les comités de districts (Nord-Sud) sont essentiels à toute les étapes de ce processus.

Il faut enfin régler le dossier du CLSC de Chicoutimi, c’est une situation qui perdure et qui est un vrai irritant pour la population. Comme ex-présidente du Conseil d’administration du Centre de Santé de Chicoutimi, son emplacement central est essentiel à l’accessibilité pour toutes les personnes du réseau local de santé de Chicoutimi.

L’arrondissement de Chicoutimi souffre de peu d’investissement dans ses infrastructures municipales depuis 2000. Le pavillon de l’agriculture, le CGV et la piscine du Cegep sont autant de dossiers qui doivent être au cœur des préoccupations des élus de Chicoutimi. Dans tous les cas ce sont des services directs aux citoyens et citoyennes de l’arrondissement de Chicoutimi. La conservation de la glace olympique jumelée à une piscine olympique comme on retrouve à Rimouski peut être un avenue à évaluer. L’implantation d’une infrastructure publique d’envergure au centre ville contribuerait à l’animation et à la stimulation de ce secteur comme le démontre l’expérience de Trois Rivières. S’inspirer des expériences positives des autres villes et les adapter à notre réalité est un gage de succès pour la communauté.

Ayant eu beaucoup de temps pour réfléchir, voyant ma fille s’installer au centre ville, ayant aussi résidé à Chicoutimi nord et surtout en raison d’un contexte familial qui m’offre une fenêtre d’implication, j’ai l’occasion de contribuer au développement de mon district, de mon arrondissement et de ma ville. Ainsi je suis persuadée que j’ai des connaissances et les compétences pour agir immédiatement et servir avec efficacité et bienveillance les intérêts de mes concitoyens et concitoyennes.

En plus de mes amis et ma famille, afin d’officialiser ma candidature je m’entoure de Laval Lavoie qui agira à titre d’agent officiel de ma campagne. Après vérification auprès de la santé publique, comme il est illégal de tenir une conférence ou un point de presse à l’extérieur dans un espace public, je me rends disponible pour des entrevues téléphoniques ou en présentiel au centre ville selon votre convenance.

 


Les trois publications précédentes


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom/

2 Commentaires

Laisser un commentaire