Communiqué de Julie Dufour, candidate à la mairie de Saguenay

Nouveau Ministre, même demande

SAGUENAY, le lundi 7 juin 2021 – La semaine dernière nous faisions par voie de communiqué le constat que la fenêtre d’opportunité se refermait pour la construction de l’usine de remplacement de Jonquière qui devait remplacer les précuites et assurer les emplois directs et indirects qui y sont reliés. Quand on sait que la construction de ces infrastructures nécessite environ quatre ans, on est en droit de se demander pourquoi il n’y a pas d’annonces ou de chantiers en vue.

Rappelons à cet effet que Rio Tinto a déjà obtenu du gouvernement deux reports pour le projet qui devait tout d’abord être livré en 2015, puis en 2020, et maintenant en 2025 si les ententes sont respectées. Comme le souligne Julie Dufour “Le gouvernement du Québec a investi plusieurs centaines de millions de dollars avec des prêts sans intérêts pour la modernisation et la consolidation des emplois. 15 ans plus tard, il est temps que Rio Tinto respecte sa part de l’entente. D’autant plus que cette entente a été réactualisée en 2018 et que l’augmentation du volume de production ne s’est pas encore concrétisée non plus.”

Depuis notre annonce de la semaine dernière, la pression continue de monter et le constat est généralisé parmi les intervenants politiques ou économiques. On a notamment pu lire sur le site d’Ici Première Saguenay un article qui consultait plusieurs intervenants dont le consultant spécialisé Roger Boivin ainsi que les présidents des syndicats de Jonquière Donat Pearson et d’Alma Sylvain Maltais, et qui abondaient tous dans le même sens. Samedi dernier nous avons aussi pu lire la cheffe de l’opposition officielle Dominique Anglade qui demandait au gouvernement d’être plus exigent avec l’aluminerie ainsi que le député de Jonquière Sylvain Gaudreault qui soulignait que la valeur record des prix de l’aluminium était l’occasion rêvée de procéder aux agrandissements.

Alors que nous apprenions le retrait du cabinet de M. Fitzgibbon quelques heures à peine après l’avoir interpellé à ce sujet, nous souhaitons aujourd’hui, avec le soutien de bon nombre de conseillers de la Ville de Saguenay, réitérer ce geste. “C’est pourquoi nous demandons au ministre des finances Éric Girard de s’assoir avec Rio Tinto pour s’assurer qu’ils respecter leurs engagements envers le gouvernement, les travailleurs et la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. D’autant plus que l’aluminium se transige présentement à des prix records et que nos usines sont parmi les plus rentables au monde pour la fabrication de l’or gris.” Ajoute Julie Dufour.

En terminant, la présidente du conseil d’arrondissement tient à préciser que des investissements ou des crédits seront encore envisageables et même nécessaires pour accompagner les alumineries dans leur modernisation. ”Pour partir sur des bases saines il faudrait commencer par régler les ententes prises il y a près de 20 ans. Le gouvernement, les travailleurs et la région ont fait leur part. C’est maintenant au tour de Rio Tinto.” Une résolution sera d’ailleurs présentée en ce sens ce soir au Conseil de ville. J’espère que nous pourrons montrer notre unité là-dessus, c’est incontournable pour consolider et poursuivre notre développement économique.

 


Les trois publications précédentes


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom/

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire