Joan Simard, candidate conseillère dans le district 8

Croissant Culturel et touristique: finir ce qui a été commencé depuis 20 ans

Chicoutimi, 15 octobre – Vingt ans après son lancement, le Croissant culturel et touristique de Chicoutimi doit être mis à jour, selon la candidate du District 8, Joan Simard. «C’est une œuvre inachevée. Il est grand temps de relancer ce projet pour renforcer la vocation culturelle et touristique de l’arrondissement», prend-elle comme engagement, si elle élue le 7 novembre prochain.

«Les choses ont bien changé depuis 20 ans et le contexte est encore plus propice à l’élaboration d’un Croissant culturel et touristique renouvelé. D’abord, le Musée de la Pulperie fait maintenant partie du projet Espace Bleu du gouvernement du Québec et beaucoup d’argent y sera investi. Puis, c’est devenu très tendance et recherché; les visiteurs locaux comme les touristes ont un engouement pour comprendre l’histoire, découvrir le patrimoine bâti et apprendre à connaître les artistes qui habitent le parcours», indique Joan Simard.

C’est en 2001 que le concept de Croissant culturel et touristique est devenu une orientation officielle du conseil municipal et de l’arrondissement de Chicoutimi. Plus de 20 ans plus tard, bien qu’il ait été reconnu comme une priorité au plan d’urbanisme, il n’est pas complété, constate Joan Simard. Ce Croissant culturel et touristique qui intègre la Pulperie de Chicoutimi jusqu’à la Cathédrale est identifié comme un atout majeur de revitalisation du centre-ville de Chicoutimi.

Joan Simard réfère à la réaction du directeur du Musée, Jacques Fortin, selon laquelle le site de la Pulperie a «besoin d’amour». La Pulperie témoigne d’un passé riche en mettant en évidence le Bâtiment 1921, cathédrale industrielle d’une architecture néo-hollandaise du début 20e siècle. Elle compte en faire le thème de la grande mise à jour : «D’une cathédrale à l’autre», dit-elle en faisant aussi référence au monument religieux en haut de la rue Racine. «Cela fait partie de ma priorité d’animer le centre-ville, de consolider sa vocation et d’offrir aux visiteurs un grand tour d’horizon des trésors à découvrir. Le secteur est achalandé et il faut capitaliser sur sa popularité pour accompagner les gens dans leur volonté de découvrir. Depuis 20 ans, il y a des artistes qui se sont installés, de nouvelles boutiques, des lieux de diffusion, une cuisine plus diversifiée et de qualité, des festivals, des bâtiments rafraîchis et l’émergence du numérique, il faut soutenir l’intérêt», affirme Joan Simard.

Cette dernière ajoute : «Le concept d’une cathédrale à l’autre complétera ce réseau culturel et patrimonial et fera la promotion de notre histoire. Avec l’Espace bleu, le gouvernement souhaite un legs culturel et souhaite la pérennité des lieux patrimoniaux. Déjà un projet de place de la Cathédrale est porté par des citoyens du comité du District 8, cette excellente idée doit s’inscrire dans la continuité du Croissant culturel et touristique qui débute au Musée de la Pulperie qui sera probablement notre Espace Bleu.»

Le Croissant Culturel et touristique, poursuit Joan Simard, est un concept novateur et intègre plusieurs bâtiments patrimoniaux dont le pont de Sainte-Anne qui aura 100 ans dans la prochaine décennie. Lui aussi a besoin d’amour, il doit être porté par des citoyens, citoyennes qui ont a cœur sa conservation et son animation. Il est l’une des signatures fortes de Chicoutimi.

«À l’aube du 350 anniversaire de la reconnaissance officielle du poste de traite de Chicoutimi comme chef lieu officiel et de sa mission Chrétienne en 1676, nous devons avoir une approche concertée mais efficace pour réaliser et terminer ce qu’on a débuté et ainsi vivre pleinement notre histoire et en être fier», conclut-elle.

Laisser un commentaire