Communiqué de Julie Dufour, candidate à la mairie de Saguenay

Un réalisme nécessaire dans le dossier des infrastructures sportives

SAGUENAY, le jeudi 26 août 2021 – Il va sans dire que le futur du Centre Georges-Vézina ainsi que les besoins en infrastructures pour les Saguenéens et les Comètes ont été sujets à plusieurs spéculations au cours des dernières années. Ces problématiques auxquelles l’administration Néron souhaite répondre en sortant un amphithéâtre de leur chapeau seront donc, par la bande, centrales dans la prochaine campagne. Mais d’autres solutions sont possibles pour la candidate à la mairie de Saguenay. Comme l’affirme Julie Dufour, “Il est évidemment important de répondre aux besoins de ces organisations et des fans, mais il est aussi essentiel de respecter la capacité de payer des citoyens et d’avoir une vision responsable et durable des finances publiques. La solution réaliste que je proposerai aux citoyens sera donc en trois étapes.”

Premièrement, le Centre Georges-Vézina lui-même. Avec un budget avoisinant les 1.5 millions nous pourrons procéder à la conversion de la glace en grandeur standard et en effectuant une réfection des chambres des joueurs, de la salle de presse et d’espaces de bureaux pour le personnel, on arrive à combler une bonne partie des besoins. « Parce que malgré le fait qu’on a une fois de plus tenté de nous présenter la situation comme inévitable, une manière de faire devenue un classique de l’administration Néron, le Centre Georges-Vézina est une infrastructure solide et sécuritaire pour des décennies encore. Sans oublier que nous y avons investi près de 15 millions depuis la fusion en 2002. » précise Julie Dufour.

Deuxièmement, la construction sur le terrain du Centre Georges-Vézina d’un nouvel aréna doté d’une glace olympique pour le Club de patinage de vitesse Les Comètes, ainsi que d’une salle d’entraînement et d’une salle de classe pour notre équipe junior majeur. Le projet sera un clé en main avec un budget de 11 millions. Finalement, le Pavillon de l’Agriculture, qui pourra quant à lui être mis à la disposition de l’UQAC ou d’autres partenaires du développement ou de l’éducation. Un choix également motivé par le fait qu’il est nécessaire d’investir 5 millions dans le système de réfrigération du Pavillon de l’agriculture afin de pouvoir continuer à offrir des heures de glace.

Au total, on parle d’un projet se rapprochant de 12.5 millions, dont on peut supposer que le deux tiers proviendrait des gouvernements provinciaux et fédéraux, l’aréna se qualifiant à des subventions puisqu’il n’est pas dédié à une équipe professionnelle et que Les Comètes sont un atout régional. Ce qui plaide notamment pour un dépôt au Fond Région et Ruralité. On parle d’une charge de 4 ou 5 millions pour le portefeuille des contribuables qui répondrait aux besoins des organisations sportives. “Je comprends que certains personnes dans ces organisations souhaitent quelque chose de plus grandiose, mais dans le contexte nous nous devons de prioriser le maintien de nos services à la population et le développement économique.” ajoute Julie Dufour.

Si on examine ce que Mme Néron et ses deux collègues de l’ERD proposent aux citoyens, on a un projet d’amphithéâtre de 70 millions qui est non subventionnable. Comme le confie Julie Dufour “C’est une chasse aux licornes de penser que le gouvernement va offrir sur un plateau d’argent par décret ministériel les fonds dont Mme Néron a besoin pour concrétiser son projet. Je croyais rêver quand je l’ai entendue dire en entrevue que le projet était très avancé et qu’il manquait seulement le financement. Ce n’est pas sérieux.”

En terminant, la candidate à la Mairie tient à rassurer les citoyens “Le plan de développement que je proposerai permettra assurément de dégager les marges nécessaires pour un projet de cette envergure. Ce ne sera pas déguisé dans votre compte de taxes. Nous avons du travail à faire avant d’y arriver. Et j’entends consacrer toutes mes énergies ainsi que des budgets conséquents en priorité à notre développement économique et à notre attractivité, des problématiques qui ne seront pas magiquement solutionnées avec un deuxième Centre Vidéotron” poursuit en terminant Julie Dufour.

 


Les trois publications précédentes


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom/

Un commentaire

Laisser un commentaire