Fondation pour l’enfance et la jeunesse

Lancement du Salon de Rosabelle – Projet de chien d’accompagnement

Saguenay, le 17 juin 2021 – L’intervention en protection de la jeunesse représente souvent un grand défi. Les jeunes hébergés en centre de réadaptation font face à d’importants besoins. De plus, les intervenants se retrouvent régulièrement confrontés à des situations complexes, chargées de souffrances et de détresse. Par le fait même, les jeunes hébergés en centre de réadaptation peuvent être affectés psychologiquement par les différentes situations qu’ils vivent et peuvent manifester leur détresse par l’anxiété, la colère, la peur, l’incompréhension et même, l’agressivité. Lorsque ces derniers sont séparés subitement de leur famille, la rupture du lien amplifie ces comportements négatifs et peut précipiter l’émergence d’importants problèmes.

En 2018, madame Danie Gauthier et madame Corine Ouellet, instigatrices du projet et éducatrices au Centre de réadaptation St-Georges à Chicoutimi ont adopté un Golden Doodle, Rosabelle. Elles ont, par la suite, suivi les cours de dressage et une formation de 7 jours avec l’établissement d’enseignement Zoothérapie Québec pour devenir Maître-chien. Voyant l’opportunité d’offrir aux jeunes un nouvel outil d’intervention clinique, elles ont proposé le projet à la direction du CIUSSS et à la Fondation pour l’enfance et la jeunesse, qui ont choisi d’embarquer dans le projet. Elles font d’ailleurs un travail extraordinaire!

Bien que les intervenants soient formés afin de sécuriser ces jeunes, une aide complémentaire peut faciliter davantage l’intervention en situation anxiogène. C’est pourquoi le chien apparaît être un moyen tout à fait indiqué. Au niveau de l’intervention, le chien permet de faciliter la prise de contact avec le jeune, aide à créer un lien de confiance, réduit le stress, l’anxiété et les comportements indésirables.

Voici les objectifs concrets :

  • Réduire le stress et l’anxiété du jeune;
  • Offrir un soutien au jeune, lui permettre de partager et de s’exprimer sur la situation difficile qu’il vivra dans un avenir rapproché;
  • Réconforter, apaiser, soutenir, sécuriser et offrir une présence compatissante au jeune qui vit une situation difficile;
  • Créer un moment positif et rassurant face aux sources de stress vécues par l’enfant;
  • Contribuer à la création d’un lien de confiance avec les intervenants;
  • Favoriser un climat apaisant, afin de faciliter les interactions sociales, le partage de vécu et les apprentissages lors de situations ciblées dans les unités de vie;
  • Permettre au jeune de créer un lien positif;
  • Sensibiliser les jeunes aux besoins du chien et les responsabiliser;
  • Réduction de comportements indésirables;
  • Amélioration des interactions sociales de l’enfant avec sa famille et son entourage;
  • Réduction des malaises somatiques;
  • Mettre un sourire aux lèvres des jeunes, ainsi que leur apporter du réconfort dans leur détresse. Bref, embellir leur vie en centre de réadaptation.

Évidemment, un tel projet vient avec des coûts d’exploitation. Notamment, nous parlons de :

  • L’achat du chien (assumé par le maître-chien);
  • Programme de formation du chien auprès de Zoothérapie Québec (assumé par le maître-chien en collaboration avec le CIUSSS);
  • Cours de dressage (assumés par le maître-chien);
  • Entretien du chien (nourriture, jouets, vaccins, toilettage, etc);
  • Aménagement d’un espace de rencontre avec le chien – Salon de Rosabelle.

Nous voyons déjà des bénéfices concrets auprès des jeunes, attribués à la présence du chien :

18 jeunes ont assisté au groupe de zoothérapie afin de développer leurs habiletés sociales à travers différents thèmes abordés, par exemple la présentation et l’estime de soi, l’hygiène de vie. Le transfert des apprentissages s’effectue par l’entremise d’une activité au magasin « Marché Animal » où les jeunes peuvent manipuler les animaux et assister à la présentation de monsieur Yannick Carignan qui fait de l’enseignement sur les besoins d’un animal.

Madame Véronique Gagnon, psychologue au Centre de réadaptation St-Georges a désigné Rosabelle comme étant sa co-intervenante en raison de sa présence aux nombreuses séances en psychologie offertes aux jeunes. En effet, on dénombre environ une centaine de rencontres où Rosabelle a assisté madame Gagnon dans ses interventions. On observe que les jeunes sont beaucoup plus détendus, disposés, ouverts et réceptifs lors des rencontres. La présence de Rosabelle les rassure sans contredit et facilite le contact et la confidence.

Les accompagnements de Rosabelle à des moments particuliers de la vie des jeunes, tels qu’un rendez-vous pour une prise de sang, une rencontre familiale où les parents annonçaient à leur fils leur séparation, une rencontre où une jeune débutait un suivi avec la Maison Isa pour parler de ses abus sexuels, une petite séance de câlins entre Rosabelle et une jeune avant un examen au scolaire.

Voilà quelques exemples où la présence de Rosabelle nous confirme les bienfaits de la zoothérapie auprès de notre clientèle. Ceci nous amène à conclure que Rosabelle est victime de son succès… la demande est plus forte que la capacité que peut offrir notre Rosabelle. C’est pour ce faire que Rosabelle a recours à ses peluches à son effigie, confectionnées par Annie Villeneuve, éducatrice, pour assurer la continuité de sa présence au quotidien, auprès des jeunes qu’elle aide.

D’ici 3 ans, Rosabelle devra prendre sa retraite pour vivre sa vie de chien! Nous sommes donc à la recherche d’un autre ami pour nos jeunes afin de perpétuer le beau travail qui est fait jusqu’à présent!

La Fondation pour l’enfance et la jeunesse Saguenay-Lac-St-Jean a fait appel à la grande générosité de plusieurs partenaires pour offrir la chance à ces jeunes de continuer à avoir accès à ce service d’accompagnement qui fait plus que ses preuves jusqu’à maintenant.

Voici les partenaires de ce magnifique projet :

  • Exceptionnel : Telus
  • Bâtisseurs : Desjardins – Caisses du Saguenay / Marché Animal
  • Ambassadeurs : Institut Glam Canin / Fondation Maurice Tanguay / Décoration Brassard / Produits forestiers Résolu – Usine de Kénogami / Cuisines BBCDS / Club Richelieu de Chicoutimi / Club Lions de Chicoutimi
  • Gouverneur : Annie Villeneuve – éducatrice / Luminaire Expert / Magary / Enseignes du Fjord – La Coche

Le projet s’élève à 35 000 $ en matériel et main-d’oeuvre. Il faut aussi voir la contribution du CIUSSS sur la main-d’oeuvre des responsables de Rosabelle.

 


Les trois publications précédentes


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom/

 

4 Commentaires

Laisser un commentaire