Julie Dufour, candidate à la mairie de Saguenay

10 000 nouveaux habitants en 10 ans

SAGUENAY, le mardi 27 avril 2021 – Comme le souligne la candidate à la mairie de Saguenay Julie Dufour, « Si comme moi vous êtes du type réaliste, vous le savez déjà. Nous sommes à la croisée des chemins au chapitre de l’économie et de la démographie. Une seule chose est certaine pour l’avenir, le statu quo est impossible.” Alors que Saguenay vient tout juste de passer de la septième à la huitième position des villes les plus populeuses de la province, d’ici 20 ans, l’Institut de la statistique du Québec anticipe que la population régionale va baisser de 6% alors qu’elle augmentera de 13,6% pour l’ensemble du Québec. Si on ajoute à cette équation le vieillissement de la population, on voit l’impasse. Mais comment attirer de nouveaux habitants?

À l’heure actuelle, cette responsabilité incombe à des initiatives comme Place aux jeunes ou Avantages Saguenay, avec des moyens limités. Nos institutions d’enseignement et nos entreprises travaillent aussi à positionner la ville comme un endroit où il fait bon vivre. Et ils font des petits miracles, chacun de leurs côtés. Mais ce n’est pas suffisant, croit Julie Dufour. “C’est pourquoi, si je suis élue, je m’engage à travailler avec tous ceux qui veulent rendre Saguenay attractive et prospère pour attirer 10 000 nouveaux habitants au cours des 10 prochaines années.”

Ce ne sera pas une tâche facile. “Pour y arriver, on aura besoin d’engagement et de faire honneur à notre proverbial sens de l’hospitalité. Il faut former une coalition large de gens et d’organisations qui y croient, multiplier les actions audacieuses et les coups d’éclats publicitaires pour établir un positionnement fort et on doit mettre en place des mécanismes réellement facilitants pour la transition et la rétention.”

De plus, comme le précise Julie Dufour “Afin d’être proactifs et d’accélérer le recrutement ou le démarchage de nouvelles entreprises, nous avons besoin de ressources dédiées et de force de frappe, qui pourront être rassemblées dans un groupe d’intervention choc.” Comme l’assure la candidate, il ne s’agit pas d’un énième comité ni d’un endroit où s’asseoir pour siéger. “Je ne veux plus entendre dire que c’est compliqué ou trop long de faire affaire avec Saguenay. Il faut simplifier le processus. Que les gens sachent où appeler pour avoir de l’aide et que ça réponde à la vitesse de l’éclair. Sinon on rate les opportunités et on ne facilite pas réellement le travail des entreprises ou des futurs habitants.”

L’aspect financier de ces mesures et la place qu’elles occupent dans la vision de la développement de la ville seront détaillés lors de la publication de la plateforme électorale. Parmi les autres mécanismes facilitants à envisager, l’utilisation de l’invendu des hôtels pour offrir de venir pour un séjour exploratoire, rencontrer un employeur ou préparer un déménagement, mais aussi la coopérative TREQ, qui peut être un formidable levier. Imaginez pouvoir rencontrer un candidat la journée même. Ce serait un atout pour contrer la rareté de la main-d’œuvre. Des systèmes de parrainage peuvent aussi récompenser en dollars d’achats local ceux qui réussissent à attirer quelqu’un. “Il faut réaliser que nous sommes tous ambassadeurs, profitons tous des retombées et allons tous en payer le prix si nous choisissons l’individualisme ou la pensée magique.”

Comme l’affirme la plus jeune candidate à la mairie, “Il y a un momentum à saisir. La pandémie a fait réaliser à plusieurs qu’ils avaient besoin d’espace et d’un meilleur équilibre. C’est le moment de ramener notre monde et d’attirer de nouveaux habitants. C’est le moment pour Saguenay d’avoir de l’ambition et de se mettre en mode grande séduction.”

 


Les trois publications précédentes


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom/

2 Commentaires

Laisser un commentaire