Lynda Youde, candidate du Parti vert

Initiative / projet d’information de RueMorin.com – Élections fédérales 2019

J’ai une formation en géographie et en environnement. J’habite le centre-ville, avec mon conjoint, depuis 30 ans. Mes enfants ont fréquenté l’école Antoine de St-Exupéry. Je me suis impliquée au conseil d’établissement de l’école l’Odyssée Lafontaine-Dominique Racine et j’ai participé à la sauvegarde de l’école primaire en 2010. Je participe au conseil de district 8 depuis ses débuts, ce qui m’a permis d’expérimenter l’urbanisme participatif et à contribuer, entre autres, à l’aménagement de la « Traverse du Coteau ». Accordez-moi votre vote, le 21 octobre prochain et voyez la destination à laquelle nous aspirons en 2030.

La vision verte pour le Canada en 2030

Grâce à un leadership visionnaire et à de courageuses décisions politiques, le Canada achève la présente décennie en ayant pris de mesures de redressement considérables en réparation des siècles d’injustices flagrantes dont ont souffert les peuples autochtones de ce territoire. La plupart des Premières Nations ont maintenant atteint l’autonomie gouvernementale et conclu des traités. Pour les Premières Nations, les Métis et les Inuits, le processus de réconciliation se poursuit car il est impossible de compenser en une décennie les torts causés par le colonialisme. Toutefois, les principes de réconciliation et de rétablissement des droits sont maintenant intégrés à tous les niveaux des processus décisionnels.

Soutenu par l’entière mobilisation des Premières Nations, des Métis et des Inuits, le Canada a géré une transition économique et sociale et est en bonne voie de respecter ses obligations dans les efforts mondiaux déployés pour limiter les changements climatiques sans que nul n’en souffre.

Chez eux et à leur travail, les citoyens jouissent d’une énergie renouvelable à 100 pour cent fournie par le réseau électrique national qui distribue en abondance de l’énergie hydroélectrique, éolienne et solaire partout au pays.

Les coûts de chauffage sont ridiculement bas parce que les maisons, les immeubles et les bâtiments ont tous été mis à niveau selon des normes élevées d’efficacité énergétique. Tous les codes du bâtiment exigent que les nouvelles constructions soient à bilan énergétique nul, c’est-à-dire que les bâtiments produisent leur propre énergie.

Tous les véhicules neufs mis en marché sont électriques. C’est le cas aussi des autobus et des trains. Les citoyens peuvent aller à vélo et marcher dans leur ville en toute sécurité car des programmes ont financé le développement des réseaux de transport actif municipaux.

Hors des villes, des services efficaces de transport par autobus et par train ont été rétablis. Les communautés rurales et éloignés ne se sentent plus abandonnées par le gouvernement. De nouveaux services ferroviaires régionaux offrent un moyen de transport pratique en remplacement des véhicules. Le train à grande vitesse relie les régions entre elles et est tout aussi pratique que l’avion.

Une très grande partie de nos aliments sont biologiques et produits à l’échelle locale depuis que les politiques de substitution de produits importés ont permis à des jeunes de se lancer en agroalimentaire. L’agriculture urbaine est en plein essor, les potagers communautaires et scolaires ainsi que les fermes urbaines se multiplient.

Comme l’agriculture, le virage aux énergies renouvelables et aux transports collectifs a engendré de bons emplois dans un vaste éventail de secteurs comme la fabrication, la construction, la rénovation, le développement d’énergies renouvelables et les technologies de l’information. Ces nouvelles possibilités ont plus que compensé la perte d’emplois dans le secteur des combustibles fossiles.

Par suite de l’inaction des gouvernements passés à prévenir le réchauffement climatique dans les années 1990, les conséquences des changements climatiques se sont aggravées. Heureusement, des investissements importants dans les infrastructures et le rétablissement de terres à l’état naturel protègent les familles, les communautés et les liens de transport contre les inondations, les incendies, la hausse du niveau de la mer et les tempêtes extrêmes.

La population canadienne et son gouvernement ont conclu un nouveau pacte social.

Les médicaments d’ordonnance et les soins dentaires ont été ajoutés au système de santé universel qui définit ce pacte social depuis plus de 50 ans. Aujourd’hui, personne n’est forcé de choisir entre acheter ses médicaments ou se nourrir et personne n’a besoin de payer pour avoir de bonnes dents et des gencives saines.

Les études postsecondaires sont gratuites et les dettes d’études ont été allégées. Aucun jeune n’a plus à entreprendre sa vie d’adulte en traînant une dette parfois aussi lourde que le prêt hypothécaire de ses parents.

L’incidence de pauvreté a chuté car tout le monde est assuré d’un revenu minimum garanti. Le revenu minimum garanti a permis d’amortir l’effet des pertes d’emplois causées par l’automatisation en aidant de nombreuses personnes à poursuivre leurs études, à améliorer leurs compétences ou à s’acquitter de leurs tâches d’aidants naturels.

Dans l’ensemble, les Canadiens et les Canadiennes ont une qualité de vie élevée et les communautés sont de plus en plus résilientes et autonomes. C’est à l’aune de ces mesures que le gouvernement évalue les progrès dans ses « budgets de bien-être » et non en fonction de la croissance économique.

Les défis des prochaines décennies nous mettront à rude épreuve mais le Canada est bien placé pour les relever et contribuer ainsi positivement aux efforts déployés par la communauté internationale pour gérer les changements planétaires.

Lynda Youde, candidate du Parti vert du Canada Chicoutimi-Le Fjord
lynda.youde@partivert.ca
Facebook : lyndayoudecandidate2019


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook: www.facebook.com/RueMorinpointcom/

Un commentaire

Laisser un commentaire