Eau à La Baie

Contrat octroyé pour la solution temporaire de traitement

Saguenay, le 28 septembre 2023 – Le Comité exécutif de la Ville de Saguenay a octroyé le contrat pour déployer la solution temporaire de traitement aux puits de La Baie, qui réduira la présence des composés perfluorés. C’est la firme québécoise Mabarex Inc. qui fournira les trois unités de traitement munies de filtres à résine. La livraison et l’installation aux puits 71 et 72 seront faites pour que les filtres soient en fonction au plus tard en janvier 2024. Le puits 76, qui est à l’arrêt jusque-là, recevra la sienne en mai 2024.

« Avec cette première étape, la Ville poursuit son travail pour résoudre la situation vécue par les résidents du périmètre. Nous faisons tout pour, le plus tôt possible, réduire la présence des PFAS dans l’eau. Avec la technologie retenue, nous pourrons atteindre cet objectif pour le bien de nos concitoyens. Si la solution est qualifiée de « temporaire », elle sera néanmoins utilisée aussi longtemps que nécessaire », a déclaré Julie Dufour, mairesse de Saguenay.

Le contrat en est un de location de quatre ans, avec deux années d’option. La Ville loue ainsi les trois unités de traitement au moins jusqu’en 2027 et possiblement jusqu’en 2029, dans le cadre de ce premier contrat. Selon les clauses en vigueur, Mabarex sera responsable de l’entretien des équipements, incluant le remplacement des résines échangeuses d’ions et de la disposition de celles-ci dans des lieux autorisés. La Ville assurera la surveillance au quotidien. La valeur totale de l’entente est de 11,4 millions de dollars.

« Je suis heureux de voir que nous progressons tel que nous l’avions annoncé au départ. Les résidents de La Baie peuvent compter sur notre diligence pour que les unités de traitement soient fonctionnelles dès que possible. C’est ce que méritent les résidents de La Baie touchés par la situation », a ajouté Raynald Simard, président de l’arrondissement de La Baie.

Rappelons que les filtres à résine ont été choisis par Saguenay parce qu’il s’agit de la technologie qui répond le mieux à nos besoins : l’efficacité minimale est de 95 % d’élimination des PFAS, aucune eau résiduelle contaminée n’est générée et il est possible de disposer correctement des PFAS éliminés. Avec la mise en place de ces filtres, les résidents du périmètre concerné auront ainsi une eau qui présentera des faibles concentrations de PFAS, sous la recommandation de Santé Canada de 30 ng/l.


Les trois (3) dernières publications:


Merci de supporter RueMorin.com en vous abonnant à son infolettre sur la page principale du site. Autrement, nous sommes aussi sur Nextdoor et Mastodon

4 Commentaires

Laisser un commentaire