Le LOBE

Résidence régulière – Philip Gagnon (28 août au 29 septembre)

Le LOBE, 114 Rue Bossé, Chicoutimi

Le LOBE accueille l’artiste Philip Gagnon pour une résidence du 28 août au 29 septembre. Philip réalisera sa résidence en accord avec la thématique initiée par le commissaire 2023-2024 Bruno Marceau : Gilles Marceau et la sauterelle magique.

  • Résidence du 28 août au 29 septembre 2023
  • Exposition du 29 septembre au 27 octobre – Vernissage le 29 septembre, 17 h

Biographie de l’artiste

  • Philip Gagnon ne « vit et travaille » pas sur l’île de Tiohtià:ke / Mooniyang / Montréal.
  • Philip Gagnon est natif de Saint-Félicien, la ville de l’automobile.
  • Philip Gagnon déménage souvent, au point de se demander ce qu’est un domicile fixe.
  • Philip Gagnon conduit une Hyundai Accent 2004 nommée la galerie qui tuffera pas 3 ans.
  • Philip Gagnon passe beaucoup de temps et d’argent au garage.
  • Philip Gagnon tente de désapprendre les techniques qu’il a apprises.
  • Philip Gagnon a transformé son atelier en salon et son salon en atelier.
  • Philip Gagnon aimerait être universitaire pour encore plusieurs années.
  • Philip Gagnon accumule pourtant une dette considérable grâce à l’AFE.
  • Philip Gagnon n’a pas présenté son travail en dehors du Canada.
  • Philip Gagnon a abandonné le cours d’espagnol sur Duolingo après 30 jours consécutifs.
  • Philip Gagnon a dû booster sa voiture deux fois pour son projet de commissariat à Caravansérail.
  • Philip Gagnon n’a pas obtenu le financement espéré pour sa programmation 2023-2024.
  • Philip Gagnon a célébré le 52e anniversaire de l’École d’art (ULaval) en déplaçant la galerie des arts.
  • Philip Gagnon ira bientôt faire un tour à Est-Nord-Est pour explorer les institutions portatives.
  • Philip Gagnon est amateur de la mécanique du champ de l’art et de ses institutions.

Description du projet de résidence

Au cours des derniers mois, Philip Gagnon a convié les artistes Frédérique Hamelin, Manoushka Larouche et NUL SI DÉCOUVERT afin d’élaborer une recherche commune portant sur la présence et les conditions la rendant possible. La présence des artistes et d’un public y est abordée, mais aussi celle des œuvres et d’une exposition. La résidence du mois de septembre, qui se clôture par une exposition intitulée J’aurais vraiment aimé y être, a pour objectif de concrétiser cette recherche.

 


Les trois (3) dernières publications:


Merci de supporter RueMorin.com en vous abonnant à son infolettre sur la page principale du site. Autrement, nous sommes aussi sur Nextdoor et Mastodon

3 Commentaires

Laisser un commentaire