MAMU, un pont entre nous

La Coalition Union 138 visite les bureaux de la ministre Andrée Laforest

Saguenay, 16 mai 2022 – Dans le contexte de sa campagne « Mamu, un pont entre nous », les membres de la Coalition Union 138 se retrouvent aujourd’hui à Saguenay, devant le bureau de circonscription d’Andrée Laforest, Ministre des Affaires municipales et de l’Habitation. La coalition souhaite obtenir un engagement ferme de sa part pour la construction d’un pont à l’embouchure du Saguenay.

« Nous venons lui montrer notre bannière », affirme le porte-parole de la coalition, monsieur Guillaume Tremblay. « La taille imposante de cette dernière, qui montre un pont sur le fjord du Saguenay, fait en sorte que Madame Laforest ne peut plus ignorer notre présence et notre message. La nécessité de cette infrastructure ne fait plus aucun doute sur la Côte-Nord. Nous souhaitons que la ministre reconnaisse l’importance de cet apport pour la région. »

La Côte-Nord est la seule région du Québec qui doit assurer l’accès principal au territoire par un service de traversiers. Elle attend la construction d’un pont depuis plus de 60 ans. Mamu, en innu-aimun, signifie ensemble. La Coalition Union 138 rassemble ainsi tous les principaux groupes de la côte : les Premières Nations innues du Nitassinan, la classe politique régionale, l’ensemble des Chambres de commerce et la Société du pont sur le Saguenay. Toutes et tous croient qu’il est plus que temps d’agir et exigent du gouvernement le même enthousiasme qu’il démontre envers le troisième lien ou d’autres grands projets routiers au Québec.

En tant que ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, madame Laforest devrait être convaincue de la nécessité de construire ce pont. Elle pourrait ainsi remédier aux problématiques de sécurité routière et favoriser les initiatives économiques cruciales pour la région et pour la sienne également. Pour le chef de la Première Nation des Innus Essipit, monsieur Martin Dufour « la ministre pourrait contribuer par le fait même au développement durable et trouver une solution aux menaces environnementales qui touchent la population de bélugas du St-Laurent. »

Selon le président de la Société du Pont sur le Saguenay, monsieur Marc Gilbert « la situation a assez duré. Le service des traversiers est inadéquat et non fiable. En plus d’avoir une capacité moindre que les trois anciens traversiers en période estivale, les arrêts multiples, les bris mécaniques à répétition et le manque chronique de personnel empirent encore la situation. »

La Coalition Union 138 invite la population à surveiller les actions et à utiliser toutes les tribunes possibles pour faire connaître le projet. La prochaine campagne électorale sera un moment crucial pour démontrer l’intérêt collectif et influencer le futur gouvernement à passer aux actes.


 Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook
www.facebook.com/RueMorinpointcom

Laisser un commentaire