Incidents au centre-ville de Chicoutimi

L’ERD propose un projet pilote pour soutenir les policiers lors d’interventions en santé mentale

SAGUENAY, LE 22 SEPTEMBRE 2021 – En réaction aux deux événements qui se sont produits dans les derniers jours au centre-ville de Chicoutimi relativement à des personnes en détresse, l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) veut mettre sur pied un projet pilote en partenariat avec le CIUSSS et le milieu communautaire pour soutenir la police dans ses interventions auprès des personnes vivant avec une problématique de santé mentale. Une aide réclamée par le corps policier.

Selon la cheffe du parti et candidate à la mairie de Saguenay, Mme Josée Néron : « On le constate depuis plusieurs années, mais c’est encore plus flagrant depuis le début de la pandémie, la proportion des interventions policières qui touchent la santé mentale est de plus en plus importante. Seulement dans la dernière semaine, deux situations ont été médiatisées au centre-ville de l’arrondissement Chicoutimi. Il faut s’assurer que ces personnes reçoivent les services dont elles ont besoin. Nos policiers sont formés pour arrêter les criminels, ils ont besoin d’être mieux outillés pour ce genre de problématiques. Ils pourraient même être accompagnés dans certaines interventions par des gens du CIUSSS ou d’organismes communautaires et également dans le suivi des dossiers. J’ai d’ailleurs parlé avec la P.D.G. du CIUSSS, Mme Julie Labbé, afin de lui partager notre vision. Elle s’est montrée intéressée. »

Julie Morin, candidate du district 8, qui comprend le centre-ville de Chicoutimi, renchérit : « Des équipes mixtes regroupant des travailleurs du milieu communautaire, de la santé et des policiers ont été développées dans plusieurs villes du Québec et fonctionnent bien. Nous voulons recréer un modèle similaire pour s’assurer qu’autant nos policiers que notre population fragilisée y trouvent leur compte. »

Laisser un commentaire