Communiqué du Nouveau Parti Démocratique

Campagne électorale fédérale : Ismaël Raymond et Marieve Ruel se disent ravis de leur première expérience

Saguenay – À seulement trois jours du jour du scrutin, Ismaël Raymond – candidat NPD dans Chicoutimi – Le Fjord – et Marieve Ruel – candidate NPD dans Jonquière – se sont retrouvés pour faire un premier bilan de leur campagne.

La jeune candidate de 31 ans se dit agréablement surprise de l’accueil que la population lui a réservé. « Je ne m’attendais pas du tout à ça ! Les gens m’arrêtaient pour me féliciter de mon courage et applaudir l’arrivée d’un peu de fraîcheur en politique. Je crois que les gens d’ici on soif d’une politique renouvelée », confie madame Ruel.

Celle qui défendait entre autres une plus grande considération des facteurs environnementaux dans le développement économique de la région, la préservation des emplois du Centre de données fiscales de Jonquière et la reconnaissance du quartier Arvida au patrimoine industriel mondial de l’UNESCO déclare être très satisfaite de sa première campagne à titre de candidate. « Ça été une expérience remarquablement inspirante et enrichissante. Je compte bien continuer à défendre les valeurs et idées néodémocrates dans ma région comme à Ottawa », ajoute-elle.

Ismaël Raymond, quant à lui, a retenu deux priorités suite aux rencontres avec les citoyennes et citoyens de Chicoutimi-Le Fjord. D’abord, il rappelle qu’il est crucial d’investir dans les organismes régionaux de développement économique pour fournir un meilleur soutien aux collectivités afin qu’elles puissent créer des emplois, toujours dans une économie carboneutre. « Il faut mobiliser le gens pour réclamer des programmes flexibles et innovateurs. Ces programmes pourraient être géré par exemple par DEC Canada, en collaboration avec les municipalités de la circonscription, notamment pour développer davantage le tourisme d’aventure », souligne le candidat néo-démocrate.

Ensuite, M. Raymond réitère qu’il faut s’attaquer fermement à la pénurie de main d’oeuvre dont nous sommes témoin et qui fait grand tort à nos PME. « Les libéraux ne semblent pas vouloir réformer ce ministère dont les ratés se multiplient, dénonce Ismaël Raymond. La solution à la pénurie de main-d’oeuvre passe inévitablement par l’établissement permanent de travailleurs étrangers et IRCC doit être réformé rapidement pour être en mesure d’accélérer le traitement des dossiers. »

Complices, les deux anciens collègues affirment avoir apprécié se retrouver dans le cadre de cette campagne.

Les deux candidats participeront à une soirée électorale en toute simplicité ce lundi, entourés de leurs familles et leurs proches pour suivre avec grande attention l’annonce des résultats.

Laisser un commentaire