Communiqué du Bloc Québécois

Subvention salariale d’urgence du Canada aux partis politiques: Conservateurs, Libéraux et Néo Démocrates font campagne avec de l’argent qui ne leur appartient pas

Saguenay, le 10 septembre 2021 — La candidate du Bloc Québécois dans la circonscription de Chicoutimi — Le Fjord, Julie Bouchard, trouve odieux que les autres principaux partis fassent campagne avec l’argent de la subvention salariale; argent devant être destiné aux entreprises et OBNL frappés durement par la pandémie.

Elle estime immoral que les Libéraux, les Conservateurs et le NPD financent en partie leur campagne actuelle avec de l’argent destiné aux employeurs, bien que la Loi électorale du Canada n’interdit pas aux partis politiques de se prévaloir de cette source de revenus « Cette subvention était destinée aux employeurs et OBNL dans le besoin. Le Bloc Québécois a présenté un amendement au projet de loi C-9 afin d’empêcher les partis fédéraux de toucher la subvention salariale, mais malheureusement le NPD s’est joint aux libéraux pour voter en défaveur. Imaginez le nombre d’entreprises que le gouvernement du Canada aurait pu aider avec pratiquement 2,5 M$ de plus », rappelle Julie Bouchard.

Selon les données du Bloc Québécois en date du 23 août, les libéraux auraient reçu 1,2 M$, les conservateurs 1 M$ et le NPD 265 000$ à même la subvention salariale. Il est d’autant plus choquant que les conservateurs ont récolté plus de 20,6 millions $ en dons en 2020 et qu’ils ont terminé l’année avec un surplus de 4,5 M$. Du côté des libéraux, ils ont empoché près de 15 M$ et ont enregistré un excédent de 3,8 M$.

« Il est scandaleux de savoir que les deux partis politiques les plus riches du Canada se soient servis de cet argent-là pour se faire un trésor de guerre. C’est une question de principe, ces partis politiques ne peuvent pas impunément se servir dans l’argent destiné aux employeurs et aux travailleurs.», déplore la candidate.

Le Bloc Québécois demande à ces trois partis politiques de rembourser immédiatement les sommes. Du côté des libéraux, ils ont le mérite d’être clairs. Justin Trudeau a refusé systématiquement de rembourser la subvention salariale. Quant au chef Erin O’Toole, il a fait campagne à la chefferie des conservateurs en promettant de la rembourser. Le NPD, lui, a tout dépensé.

Laisser un commentaire