Julie Bouchard, candidate du Bloc Québécois

Initiative / projet d’information de RueMorin.com – Élections fédérales 2021

Transfert en santé

Vous ne serez pas surpris de constater que je commence cet article en parlant du domaine de la santé. En tant qu’infirmière auxiliaire de formation et présidente de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec de la région du Saguenay – Lac-Saint-Jean (FIQ), j’étais au front lors des deux dernières années de pandémie. Je me présente au Bloc Québécois, car l’engagement du transfert en santé est celui qui convient le mieux aux réels besoins du Québec.

Une des demandes de monsieur Legault était d’augmenter immédiatement la somme reçue par les provinces pour soutenir notre système en difficulté. Dans notre plateforme, nous proposons une hausse sans condition jusqu’à couvrir 35% des coûts des soins de santé. Pour notre région, ce montant correspondrait à plus ou moins 493 millions de dollars. Un gain non négligeable pour que les personnes souffrantes aient accès à des soins de qualité et que notre personnel soignant ait du renfort et des conditions de travail dignes de son dévouement.

La pertinence de cette bataille s’explique par le fait que, par exemple, l’hôpital de Chicoutimi s’est avéré comme étant l’établissement de santé ayant obtenu le plus haut taux d’infection pour tout le personnel confondu. Cela s’explique par une mauvaise qualité de l’air, causée par une ventilation déficiente. Si le Québec avait eu sa juste part en transfert en santé, nous aurions pu éviter un tel désastre.

J’aimerais finalement faire une mention spéciale aux organismes communautaires qui ont su s’adapter rapidement et poursuivre leurs engagements envers les plus vulnérables pour qui les besoins ont augmenté durant la pandémie: service de travail de rue de Chicoutimi, la maison des sans-abris, moisson Saguenay, la soupe populaire, le centre de récupération Saint-Joseph, les fringues et loge m’entraide, pour ne nommer que ceux-ci.

Aînés

En tant que société, nous devons arrêter l’appauvrissement de nos bâtisseuses et bâtisseurs et rehausser leur niveau de vie. C’est le Bloc Québécois qui a soulevé à la Chambre des communes l’urgence de monter le seuil de la pension de vieillesse.

Il est donc incontournable pour nous aînés, et ce dès l’âge de 65 ans, d’ajouter un montant de 110$ par mois à leur pension mensuelle. Avec cet investissement, nous venons augmenter leur niveau de vie ainsi que leur pouvoir d’achat dans une perspective de relance économique.

Avec mon expérience, les soins à domicile doivent faire l’objet d’investissements.
Le Bloc Québécois compte soutenir par crédit d’impôt les soins à domicile. En leur donnant un service supplémentaire de soin, nous pourrons favoriser le bienfait de demeurer à domicile le plus longtemps possible lorsque leur santé le permet. D’énormes avantages découlent de ces soins à domicile. Le maintien de leurs capacités physiques et cognitives en est un bon exemple.

Logements sociaux

Nous ne sommes pas seulement en crise sanitaire, mais également en crise du logement. Nous sommes confrontés à une hausse artificielle des marchés, donnant accès difficilement à un logement à prix raisonnable. Le Bloc Québécois propose qu’Ottawa réinvestisse progressivement en logement social, communautaire et réellement abordable jusqu’à atteindre 1% de ses revenus annuels totaux afin d’assurer un financement constant et prévisible.

Nous proposons aussi que toutes les propriétés excédentaires fédérales soient consacrées prioritairement au développement de logement afin de contribuer à réduire à la crise du logement.

Égalité des sexes

Je tenais à m’exprimer sur le sujet de l’égalité des sexes, qui est pour moi un sujet fondamental, tout comme il l’est pour la nation québécoise. Le Bloc Québécois lutte pour la préservation des acquis des femmes et constate que la meilleure manière d’éviter des reculs, c’est d’avancer. Notre parti est résolument féministe et persistera dans sa défense des droits des femmes en matière de justice, de travail et d’équité.

Je suis extrêmement fière de pouvoir dire qu’au Bloc Québécois, nous visons la parité. Au total, sur 78 candidates et candidats, 47% sont des femmes.

100 rue Lafontaine

Peu de gens connaissent cet enjeu, mais il devrait s’inscrire dans tous les efforts de la revitalisation du centre-ville de Chicoutimi. Le bâtiment situé au 100 rue Lafontaine, tout juste en face du Vieux-port, pourrait devenir vacant. En 2010, des travaux allant jusqu’à 6 millions de dollars étaient annoncés et devaient être entrepris. En date de 2019, rien n’avait été fait. Encore aujourd’hui des employés fédéraux doivent travailler dans un local loué sur la rue Racine. L’incertitude pour 150 employés plane toujours sur un déménagement potentiel vers le centre fiscal de Jonquière. Mais où en sommes-nous rendus dans ce dossier?

 


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom

 

 

4 Commentaires

Laisser un commentaire