Communiqué du Bloc Québécois

Plateforme électorale régionale: les bloquistes comptent être la voix de la région à Ottawa

Saguenay–Lac-Saint-Jean, le 3 septembre 2021 — Les candidats du Bloc Québécois dans Lac-Saint-Jean, Jonquière et Chicoutimi–Le Fjord misent sur des idées fortes et rassembleuses pour défendre les intérêts des citoyennes et citoyens du Saguenay-Lac- Saint-Jean à Ottawa.

Devant des militants et des représentants des médias, les candidats bloquistes du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont dévoilé 13 engagements issus de consultations avec le milieu et d’un leadership régional. En plus de leurs nombreuses interventions sur la pénurie de main-d’oeuvre dans les dernières semaines [https://we.tl/t-315zzXYIdI] et mois [https://we.tl/twOKaDA1iP4], ils persistent et signent : l’aluminium, la forêt et la défense des intérêts du Québec à Ottawa guideront leurs actions au lendemain du 20 septembre.

« Il n’y a véritablement qu’un seul parti qui a la possibilité de ne parler que pour les intérêts de la nation québécoise, et c’est le Bloc Québécois. De la même manière, la seule équipe de candidats qui a à coeur la région, c’est celle du Bloc au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Entre les absences répétées de Richard Martel, tant pour notre aluminium et notre forêt que pendant la crise de la COVID, et la force de proposition que notre trio représente, c’est évident qu’on se démarque », a affirmé le député et candidat dans Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, martelant au passage l’engagement bloquiste de faire en sorte que toutes sommes perçues en contre-mesures à des tarifs illégaux sur l’aluminium soient versées à un fonds pour la transformation de l’aluminium.

« Les propositions de notre plateforme électorale sont dorénavant connues. À part les traditionnels épouvantails de nos adversaires, aucun candidat n’a proposé une vision aux Saguenéens et aux Jeannois parce que la vérité toute crue, c’est que les intérêts du Canada ont toujours l’ascendant sur les intérêts du Québec et de la région quand on se présente pour un parti fédéraliste », a déclaré le député et candidat dans Jonquière, Mario Simard, rappelant que le Bloc Québécois a fait rassembler 45 partenaires des milieux politiques et syndicaux autour d’une feuille de route commune pour relancer l’industrie forestière.

« Notre prétention, c’est que nous ne serons jamais mieux servis à Ottawa qu’en présentant un front uni, de Petit-Saguenay à Girardville, en passant par Labrecque et Saint-Honoré. En étant rigoureux et innovants aujourd’hui, ce qu’on présente c’est un plan et un bilan à la fois, puisque dans les 22 derniers mois, et ceux qui viendront, on a redonné une voix forte à notre région et on compte continuer sur cette lancée avec la même approche porteuse. La politique de la chaise vide dans Chicoutimi–Le Fjord, c’est terminé », a promis la candidate Julie Bouchard, invitant par le fait même les citoyennes et citoyens à prendre connaissance des revendications du Bloc pour les aînés et le système de santé.

La plateforme électorale du Bloc Québécois du Saguenay–Lac-Saint-Jean contient les engagements suivants :

  • Établir l’empreinte carbone comme critère d’octroi de contrats et d’achat dans les politiques d’approvisionnement gouvernementales;
  • Accroître les budgets de recherche fondamentale et le développement d’une chaîne de valeur pour la 2e et 3e transformation des ressources forestières (grappe industrielle en bioéconomie);
  • Obtenir une pleine exemption de tout tarif sur les exportations de bois d’oeuvre québécois à destination des États- Unis;
  • Identifier les moyens d’accroître la productivité liée à la croissance annuelle des forêts dans le respect des compétences du Québec;
  • Verser les 120 M$ issus des contre-tarifs américains sur l’aluminium canadien en 2018 dans un Fonds sectoriel pour la transformation de l’aluminium;
  • Faire en sorte que désormais, toutes sommes perçues en contre-mesures pour répondre à des tarifs illégaux sur notre aluminium soient également versées à ce fonds;
  • Soutenir la création d’un observatoire national interuniversitaire de l’aluminium;
  • Obtenir des garanties de production et d’emplois liées à l’installation de la technologie Elysis dans la région;
  • Bonifier les transferts en santé aux provinces à 35 % du budget fédéral de façon immédiate, inconditionnelle et durable, ce qui équivaut à 493 M$ supplémentaires pour la région;
  • Hausser les versements de la Sécurité de la vieillesse à 110$/mois pour les 65 ans et plus;
  • Maximiser le potentiel de la Zone industrialo-portuaire de Saguenay par l’établissement d’entreprises de production d’énergie renouvelable (ex.: usine d’hydrogène);
  • Travailler à l’implantation d’une unité de réserve des forces armées canadiennes au Lac-Saint-Jean afin de créer plus d’une centaine d’emplois paritaires;
  • S’assurer que tous les foyers soient branchés à l’Internet haute vitesse d’ici 2022.

Seule équipe de candidats à présenter une plateforme spécifique au Saguenay–Lac-Saint-Jean, les candidats du Bloc Québécois pensent que cet exercice important rappelle l’avantage de voter pour la formation politique d’Yves-François Blanchet.

« Il n’y en a pas secret, il faut travailler en équipe et travailler fort. Tous les matins, les députés et candidats du Bloc se lèvent en se demandant pour qui ils travaillent. La réponse est toujours la même : le monde de notre région et le Québec. C’est pour ça que nous sommes les seuls à faire cet exercice-là, parce que même s’il demande de l’ouvrage, on trouve ça nécessaire et les gens ne s’attendent pas à moins de notre part que des idées fortes et pertinentes. L’équipe du Bloc, c’est ça dans le fond », concluent les candidats.

 


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom

Laisser un commentaire