Communiqué de l’APTS et du FIQ-SPSSLSJ

Mme Julie Labbé, régler la pénurie de main-d’oeuvre au Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est votre responsabilité!

Chicoutimi, le 06 mai 2021 – Dénonçant la situation catastrophique du réseau de la santé et des services sociaux, des membres de l’alliance APTS-FIQ, professionnelles en soins ainsi que professionnelles et techniciennes, se sont réunies pour lancer un message clair à la PDG du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean : il est de votre responsabilité d’agir contre la pénurie de main-d’oeuvre, maintenant! Afin de démontrer le manque criant de personnel au CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, les deux organisations syndicales lancent un avis de recherche pour retrouver les professionnelles disparues. Des affiches sont placardées, un peu partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean, visant à démontrer la pénurie qui était déjà présente avant la pandémie et qui ne cesse de s’accroître.

« La PDG a la responsabilité de mettre en place toutes les conditions nécessaires pour pallier la pénurie de main-d’oeuvre. Quel est le plan de match pour attirer et retenir les salariées dans réseau public? Par son silence, le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean appuie l’attitude intransigeante du gouvernement Legault envers les femmes travaillant dans le réseau de la santé et des services sociaux. Ce que nous demandons à notre PDG, c’est de dire à ses vis-à-vis du gouvernement qu’il y a urgence d’agir », ont déclaré Nancy Poulin, représentante nationale APTS, et Julie Bouchard, présidente du FIQ-Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Près de trois cent douze (312) professionnelles en soins, techniciennes et professionnelles en santé et services sociaux manquent à l’appel. La surcharge de travail, le temps supplémentaire, la mobilité et la non-reconnaissance poussent les professionnelles à fuir le réseau public.
Mettre fin à la discrimination salariale

L’absence de reconnaissance fait mal au réseau, qui se vide de ses professionnelles en soins, de ses professionnelles et de ses techniciennes, sans attirer la relève. Cette pénurie de main-d’oeuvre rend le Québec particulièrement vulnérable pour affronter les défis que pose notamment le vieillissement de la population.

Il est plus qu’urgent que le gouvernement Legault reconnaisse que l’expertise, ça se paie! Cela fait 20 ans que les augmentations salariales des membres de l’alliance APTS-FIQ sont sous l’inflation, diminuant constamment leur pouvoir d’achat.

Afin de rééquilibrer la situation, l’alliance APTS-FIQ revendique des augmentations de salaire de 12,4 % sur trois ans, dont 7,4 % en rattrapage salarial. Les conséquences économiques de la pandémie ne peuvent justifier ni la stagnation salariale, ni le maintien d’une discrimination systémique contre les femmes, qui tiennent le réseau public à bout de bras.

À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 60 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau, dont près de 6300. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.

À propos du FIQ-SPSSLSJ

Le FIQ-Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay-Lac-Saint-Jean représente près de 3320 professionnelles en soins et est affilié à la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, qui compte près de 76 000 membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques oeuvrant aux quatre coins du Québec. Organisation féministe, composée à près de 90 % de femmes, la FIQ est vouée à la défense de ses membres, mais également à celle des patient-e-s et du réseau public de santé.


Les trois publications précédentes


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom/

 

Un commentaire

Laisser un commentaire