Colloque devant plus de 35 militants

L’ERD en sort plus ragaillardie que jamais !
CHICOUTIMI – Le 5 juin 2022 – La formation politique municipale de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) est sortie plus énergique que jamais au terme de son colloque tenu à l’hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi. Afin maintenant de convaincre la population d’adhérer au parti, un projet concret doit être mis sur la table. « Il faut rallumer la flamme. On doit développer une vision globale afin d’unifier la Ville de Saguenay autrement que sur papier. On sent qu’il y a encore des visions différentes que l’on soit à Jonquière, à La Baie ou à Chicoutimi », renchérit le chef intérimaire Marc Bouchard.

Un enjeu s’est rapidement manifesté soit, la nécessité de maintenir ou non le parti politique en place.

« Ce qui ressort des discussions et des échanges, c’est que l’ERD doit demeurer. Nos gens croient à la pertinence des partis politiques municipaux et de l’ERD. Nos membres nous ont bien aiguillé pour faire avancer les idées. C’est donc à nous d’être plus convainquant », précise le président André Brassard-Aubin.

Cela étant dit, les participants au colloque ont aussi déterminé que notre parti politique doit réfléchir au projet de société qu’il veut présenter à ses membres et à la population en général. « Il nous faut donc développer un projet ou un message clair afin que les gens sachent que lorsqu’ils votent pour l’ERD, ils votent pour quelque chose de concret », ajoute le chef.

L’ERD a besoin d’élargir sa base militante, d’impliquer davantage les citoyens et les citoyennes et notamment de créer des espaces d’échanges avec la population. Quant au rôle d’opposition que devraient jouer l’ERD et son chef Marc Bouchard, les membres estiment que la volonté de faire une vigie constructive leur convient bien. Il est temps de faire de la politique autrement et de tabler davantage sur l’innovation et le leadership d’influence. Cependant, le chef ne doit pas hésiter à critiquer, lorsque l’occasion est nécessaire et valable, le travail, le désengagement ou l’absence de prise de position de la mairesse de Saguenay, Julie Dufour.

Avant la tenue des ateliers en après-midi, une analyse très soutenue de la campagne électorale 2021 a été présentée aux membres. Par la suite, trois panélistes, soient Denis Bouchard, Julien Bousquet et Renaud Duval, ont tracé un portrait de la politique municipale à Saguenay. Ils ont abordé la situation sous plusieurs angles. Entre autres les conditions nécessaires pour envisager la viabilité des partis politiques municipaux à Saguenay, l’importance pour les organisations politiques de s’ajuster à l’électeur de 2022 et la nécessité pour un parti politique d’avoir une vision claire, forte et branchée sur le 21e siècle.

Au terme du colloque, les membres établiront l’automne prochain lors de l’assemblée générale, les grandes lignes à privilégier afin d’être prêts pour les élections de novembre 2025.


 Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook
www.facebook.com/RueMorinpointcom

Laisser un commentaire