Mireille Jean, candidate conseillère dans le district 8

Mireille Jean supporte le projet d’un téléphérique dans son district
Chicoutimi, le 29 septembre 2021 ― Mireille Jean croit que le projet d’un téléphérique dans son quartier peut être non seulement une attraction touristique, mais aussi prendre la forme d’un projet structurant s’inscrivant dans l’esprit du développement durable.

« Non seulement un téléphérique, qui surplomberait le Saguenay reliant ainsi Chicoutimi-Nord à Chicoutimi, constituerait une attraction touristique extraordinaire, il permettrait aussi aux citoyens des trois arrondissements de redécouvrir la majesté de notre rivière et développerait une réelle fierté réelle collective », mentionne Mireille Jean, candidate au district #8 de Saguenay.

Mme Jean croit au potentiel touristique du projet tout en affirmant qu’il faut voir plus loin. « Un tel téléphérique devrait être pensé comme une infrastructure routière permettant aux citoyens des deux rives de traverser la rivière, pour se rendre au travail, pour faire des courses, pour visiter famille et amis situés sur l’autre rive sans nécessairement avoir à utiliser la voiture », précise-telle.

Selon Mireille Jean, chaque extrémité du téléphérique devrait comprendre une aire dédiée au transport actif comme le vélo, la trottinette, y compris un stationnement incitatif. Cette aire devrait comprendre des unités de location de vélos électriques incluant des bornes de recharge, un arrêt d’autobus municipal (dont les circuits seraient repensés à cet effet), etc. « En plus de favoriser de saines habitudes de vie par le déplacement en transport actif, ce projet diminuerait le nombre de voitures utilisant le pont quotidiennement, diminuant ainsi les émissions de GES, la pression sur nos infrastructures routières, la durée de l’heure de pointe, et ouvrirait des opportunités d’affaires en tourisme et en services de proximité », précise-t-elle.

« Oui, le projet de téléphérique s’inscrirait dans une perspective touristique, mais pourquoi s’y limiter lorsqu’il pourrait être un projet structurant et porteur de nombreuses retombées pour les résidents, les travailleurs et les visiteurs de Chicoutimi. Ce projet s’inscrit ainsi dans l’esprit du développement durable alors que le citoyen est mis au coeur du projet, que la pression sur l’environnement est diminuée et que des retombées économiques sont attendues », conclut la
candidate et citoyenne du district no 8.

Laisser un commentaire