Julie Morin, candidate conseillère dans le district 8

Programme local pour le district 8, Julie Morin vise à améliorer la sécurité dans les rues et créer une meilleure harmonie entre les utilisateurs

Saguenay, le 21 septembre 2021- La candidate de l’Équipe du Renouveau démocratique (ERD) dans le district 8, Julie Morin, prend l’engagement de travailler à l’amélioration de la sécurité dans les rues de Saint-Luc et du centre-ville de Chicoutimi.

« Depuis que j’ai entamé mon porte-à-porte, il y a trois mois, la sécurité dans les rues est la demande citoyenne que j’entends le plus souvent. Je constate qu’il s’agit de la priorité de travail que me confient les citoyens et je vais m’y attaquer », soutient la candidate.

Vitesse dans les quartiers

Afin de réduire la vitesse dans les quartiers, la candidate propose d’examiner diverses solutions, comme l’installation de dos d’âne longs, car selon les observations des citoyens rencontrés, les brigadiers stationnaires, pourtant répandus, ne produisent malheureusement pas les résultats escomptés. « On m’en parle dans presque toutes les rues que je visite, que ce soit Saint-Émile, Olier, ou au bas de la côte de la rue Price ou Jacques-Cartier », relate Julie Morin, connue pour travailler ses dossiers avec rigueur et succès.

Passages pour piétons

De plus, Julie Morin souhaite que les passages pour piétons soient également mieux identifiés, par un marquage annuel des lignes sur la chaussée et par l’installation de feux pour piétons lorsque ce sera nécessaire. « Des utilisatrices, mères de familles, m’interpellent pour l’installation d’un feu pour les piétons à l’angle du boulevard Tadoussac et de la rue Saint-Émile et des citoyens de tous âges souhaitent une traverse piétonnière sur la rue Jacques-Cartier devant le Marché Centre-ville. Quant à la traverse qui relie le pont Sainte-Anne et la rue du Pont, je m’engage à revendiquer des améliorations à la suite des travaux faits par le ministère des Transports parce que les citoyens dénoncent que leur sécurité y est encore compromise », a ajouté Mme Morin.

La rue pour tous

« Je vais aussi travailler à mieux sensibiliser les automobilistes au partage de la rue, notamment avec les cyclistes. À l’ERD, nous avons dans notre programme de voir à l’aménagement de rues complètes, c’est-à-dire de s’assurer qu’une rue soit sécuritaire, pratique et agréable pour tous les usagers. Je souhaite qu’une portion de rue soit ainsi transformée afin que les automobilistes s’habituent davantage à la présence et au respect envers les cyclistes, les piétons et les citoyens à mobilité réduite.

Les services de la ville pourront m’aider à identifier le meilleur segment pour l’implanter et je vais veiller à ce que ce soit sur un axe largement fréquenté pour que ce projet pilote serve à faire connaître le concept et les valeurs de partage de la rue » a conclu Julie Morin.

Laisser un commentaire