Communiqué du Bloc Québécois

Les bloquistes réclament la fin de la PCRE

Saguenay–Lac-Saint-Jean, le 20 août 2021 — Julie Bouchard, Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe, candidats du Bloc Québécois respectivement dans Chicoutimi–Le Fjord, Jonquière et Lac-Saint-Jean, demandent à Justin Trudeau de reconnaître le grave problème de pénurie de main-d’oeuvre dans la région et de s’y attaquer, notamment en mettant fin à la mesure temporaire de Prestation canadienne de relance économique (PCRE).

Cette intervention provisoire, justifiée l’an dernier par la crainte des conséquences économiques du coronavirus, est désormais un frein au développement économique de la région. En effet, la pénurie de main-d’oeuvre qui sévit au Saguenay–Lac-Saint-Jean est fortement aggravée par la prolongation de l’accès à la PCRE.

« La PCRE avait sa raison d’être au plus fort de la pandémie, lorsque les mesures sanitaires ne permettaient pas d’assurer la santé et la sécurité de nos personnes les plus vulnérables. Maintenant que la population est doublement vaccinée, à un taux 75 % dans notre région, et que les consignes de santé publique sont bien intégrées, il faut un retour à l’équilibre pour s’assurer de ne pas aggraver la situation socioéconomique des gens d’ici », affirme Julie Bouchard.

Mario Simard, pour sa part, voit que des solutions existent pour la pénurie de main-d’oeuvre et que le Bloc Québécois a le courage de défendre les intérêts du Québec : « Notre région tente depuis des années d’attirer des personnes immigrantes, mais le système géré par Ottawa est lourd et ne répond pas aux besoins du Québec. Le Bloc appuie le gouvernement québécois dans sa volonté de régionaliser l’immigration et propose entre autres de mettre en place un crédit d’impôt pour les diplômés récents qui acceptent un travail en région et de favoriser l’embauche d’Autochtones par des incitatifs », croit le candidat et député de Jonquière.

Pour le candidat et député de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, le manque d’intérêt d’Ottawa pour la question a des conséquences directes sur nos entreprises ici. « Nos restaurants et entreprises agricoles ont beaucoup de difficultés à recruter du personnel et c’est clair comme de l’eau de roche que la PCRE est un obstacle. Beaucoup d’employeurs m’ont confié que certains salariés préfèrent toucher les prestations plutôt que de retourner travailler. Justin Trudeau doit reculer dès maintenant », explique-t-il.

Les candidats bloquistes rappellent que les libéraux auraient pu choisir d’instaurer des mesures incitatives à l’emploi, pour les travailleurs retraités par exemple, telles que le Bloc l’exige depuis des mois. « Pendant que les entreprises ont des incitatifs à l’embauche, le gouvernement Trudeau incite certaines personnes à ne pas travailler. Ça n’a pas de sens », concluent les candidats bloquistes.

 


Les trois publications précédentes


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom/

2 Commentaires

Laisser un commentaire