Mères au front

Lettre ouverte aux député.e.s de la Chambre des communes à Ottawa pour exiger une vraie loi climat pour protéger nos enfants

Il y a un an, nous étions quelques dizaines de mères à monter au front pour exiger une réponse à l’urgence climatique. Malgré la pandémie, plus de 5 000 personnes ont rejoint le mouvement Mères au front. Vingt-cinq groupes d’action se sont formés dont deux au Saguenay-Lac-St-Jean ainsi que dans presque toutes les régions du Québec et même au-delà de nos frontières.

Nous sommes mères, grands-mères et arrières grands-mères, par le sang et autrement. Nous nous levons pour protéger nos enfants. Nous exigeons des gestes forts et immédiats. De la droiture et du courage politique. Nous ne vous laisserons plus nous mentir.

En 1992, avant la naissance d’un grand nombre de nos enfants, le Canada a signé son premier accord sur les changements climatiques. Il reconnaissait la menace. Dix ans plus tard, malgré que ses émissions de GES aient augmenté, le Canada a signé le protocole de Kyoto. L’objectif était de réduire nos émissions de 6 % de 2008-2012 comparativement à 1990. N’ayant pratiquement rien fait pour atteindre ses cibles et nos émissions ayant augmenté de plus de 30 %, nous nous en sommes retirés en 2011. Le Canada a ensuite signé l’accord de Copenhague, qu’il n’a pas respecté. Puis l’Accord de Paris en 2015, qui n’est pas en voie de l’être.

Ça suffit!
Nous avons besoin d’une vraie loi climat. Une loi contraignante qui nous obligera à atteindre les cibles établies par la science. Une loi rigoureuse assortie d’un budget carbone, de règles de reddition de compte tous les cinq ans, de transparence et d’imputabilité. Le premier échéancier doit être 2025 et les actions ambitieuses doivent commencer maintenant.

Une vraie loi climat ferait en sorte que des projets d’infrastructures toxiques comme GNL-Québec dans notre région et Trans Mountain dans l’Ouest seraient interdits parce qu’ils aggraveraient la crise climatique. Si GNL allait de l’avant, de telles infrastructures seraient encore en opération en 2050, alors que le Canada s’est engagé à atteindre la carboneutralité pour la même année. Un minimum de cohérence est de mise!

Le projet de loi C-12 présenté par le gouvernement comme sa « loi sur la carboneutralité » n’a rien d’une vraie loi climat. Il est encore temps de l’améliorer. Nous demandons à tous nos élu.e.s à Ottawa d’agir maintenant avec ambition. C’est incontournable pour protéger nos enfants.

Nous bercerons d’un bras et brandirons l’autre. Nous sommes en colère, amoureusement en colère, et nous sommes de plus en plus nombreuses. Comme toutes les mères dans la nature, nous sommes prêtes à tout pour protéger nos petits. Sachez que nous vous regardons, que nous tenons le compte des gestes posés comme de ceux que vous n’avez pas le courage de faire, et que vous devrez en répondre, plus tôt que tard. Nous, mères, grands-mères et arrières grands-mères, resterons au front le temps qu’il faudra.

L’amour de nos enfants est notre arme de construction massive pour la suite du monde.

Mères au front du Saguenay et du Nord du Lac-St-Jean et leurs sympathisant.e.s

  • Mylène Renaud
    pour Émeraude, Thomas, Éloi et Mathilde
  • Lynda Lalancette,
    pour Hugo et Myrianna
  • Lynda Youde,
    pour France, Olivier, Livia et Alicia
  • Geneviève Poirier,
    pour Marissa, Flavie et Sorane.
  • Émilie Simard
    pour Gabriel et Nicolas
  • Lise Larouche,
    mère de David et Gabrielle et grand-mère de Thomas
  • Suzanne Tremblay
    pour Olivier.
  • Cindy Ouellet
    pour Zoé
  • Christine
    pour Cloé, Nicolas et ma future petite-fille
  • Anne-Marie Chapleau,
    pour mes enfants, Guillaume, Nicolas, Rachel et Frédéric et mes petites-filles, Daphné, Lily et Agathe
  • Micheline Lepage,
    pour Alexandra,
  • Louise Grand’Maison
    pour Philippe, Louis-André, Alain, Sophie, Josée, Hugues, Geneviève, Claire et Maude et leurs propres enfants: Doriane et Nathanielle, Charlotte, David et Isabelle, Léanne et Samuel, Rose, Édouard, Elisabeth et Antoine, Adèle et Simone
  • Cécile Vallée,
    grand-mère et arrière grand’mère de Renaud, Shaïma, Victor, Mélody et Adam
  • Julie Leclerc
    pour mes enfants Donovan et Shanna, Fouad, Sarah, Arianna, Anaya et Addison.
  • Lise Corriveau
    pour Annie,Estelle, Marie-Therese, Irèn, Marieve, Marc, Gabriel et Mickaël.
  • Muriel Grenon
    pour mes deux enfants, Caroline et Jean-Mathieu et mes quatre petits-enfants, Lou, Maé, Guillaume et Thomas.
  • Sheila Simard
    pour William et Lydia
  • Claire Fortin,
    grand-mère de Philippe et Léo
  • Julie Bertrand,
    pour Clara, Olivier et Gabrielle.
  • Lucie Poulin,
    mère d’Ève-Marie, Isabelle et Sébastien. Grand-mère d’Aurélie, Florence, Éloi, Jacob, Alexane et Léa.
  • Doris Simard,
    mère de Florence, Justine et Émilie, grand-mère de François, Fanny, Ailìs, Loïc et Lexie
  • Élisabeth Côté
    pour Émilie, Clara et Daphné
  • Annie Côté,
    mère de Andréane et de François-Xavier, grand-mère de Livia et Édouard. Voisine de Charles-Eric, de Pier-Alex.
  • Julie Drouin,
    mère de Jean-Christophe, Sarah et Charles-Éric
  • Clémence Bailly
    mère de Pierre-Antoine et de Alexandre. Grand-mère de Pascale, Morganne, Étienne et Alice
  • Linda Gagnon
    pour Marie-Sophie, William, Charles-Olivier, Colin et Justin.
  • Nadine Tremblay,
    mère de Anthony, Sébastien, Mélodie et Adam et future grand-mère (août 2021), tante de Thaliana, Bryan, Alicia, Jasmine-Rose, Sophia, Hayden et Clara.
  • Johanne Pelletier,
    mère de Jean Philippe, Jerôme et François, grand-mère de Emma, Lilianne, Théo et Noah, marraine de Michele et Anne Marie
  • Carole Boily,
    pour Alexandre, Guillaume, Laura et ses futurs petits enfants.
  • Ginette Boulianne
    pour Frédéric, Isabel Bean et Gérard-Raymond
  • Jacinthe Boily
    pour mes enfants Jean Philippe et Louise et ma petite fille Maelie
  • France Verreault,
    mère de Florence et Antoine, belle-mère d’Andréane, Maxime et Michaël
  • Sabrina Adam,
    pour mon filleul Christopher, pour mes nièces Gwendoline, Lauralee et Mélanie, pour mes neveux Frédéric, Chris, Maxence, Justin, Grégory et Aurélien.
  • Fabienne Boudreault,
    pour Anne-Marie, Myriam et Maxence et pour ma petite fille Maëla.

 


Les trois publications précédentes


Merci de supporter RueMorin.com en aimant notre page facebook:
www.facebook.com/RueMorinpointcom/

2 Commentaires

Laisser un commentaire