Communiqué de l’Association des contribuables de Saguenay

L’ACS avait déjà sonné l’alarme

Saguenay, le 11 janvier 2019 – L’ACS se réjouit de la sortie de l’économiste de l’UQAC, M. Gilles Bergeron, qui confirme les disparités méthodologiques que l’ACS avait déjà dénoncées et ce dès le lendemain du budget. En effet, la vigilance d’un citoyen, en l’occurrence M. André Asselin a mené à la publication de données extrêmement questionnables au niveau éthique.

Pour fin de compréhension, les paramètres de calculs utilisés par Mme Néron et M. Potvin, ne peuvent en aucun cas être mathématiquement valables pour un comparatif juste du véritable taux effectif de variation de taxes de 2018 à 2019. « Cette façon de faire qui frôle la fourberie, voir la malhonnêteté doit absolument être mise au grand jour et commande des excuses et explications immédiates, et de dire que M. Bergeron est dans l’erreur est loin d’être une explication satisfaisante », déclare Mélanie Boucher, présidente de l’ACS.

Les citoyens, les contribuables et en particulier les membres de l’ACS sont excédés et insultés des comportements de Mme Néron et Potvin qui ont chercher sans l’ombre d’un doute à camoufler la véritable augmentation du compte de taxes en se servant de la nouvelle évaluation 2019 au lieu de conserver les chiffres de 2018, ce qui donne le véritable montant supplémentaire qui sera pigés dans les poches du contribuable cette année.

« Nous avions l’intention de nous présenter devant le conseil avec ce dossier lundi prochain, mais maintenant que le chat est sorti du sac grâce à M. Bergeron, nous exigeons publiquement des aveux de la mairesse Néron et de son collègue Potvin au sujet de ce stratagème malhabile et hypocrite. Nous allons continuer à dénoncer et à exiger le respect, puisque semble-t-il encore une fois qu’aucun conseiller considère que cette tâche lui incombe », conclue Mme Boucher très déçue par le silence chronique des 15 élus à ce sujet.

Laisser un commentaire