Communiqué du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le CIUSSS et le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay unis pour la santé mentale des adolescents

Saguenay, le 25 octobre 2021 – Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CIUSSS) et le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay présentent aujourd’hui leur démarche de collaboration concernant la santé mentale des jeunes.

Au printemps 2021, à la suite de la documentation de certains enjeux par l’école secondaire Charles-Gravel en lien avec la santé mentale des jeunes, le Centre de services scolaire et la Direction de santé publique du CIUSSS ont proposé d’implanter, en projet pilote, l’utilisation du référent ÉKIP pour tenter de trouver des solutions ensemble aux défis vécus par les élèves.

Le référent ÉKIP consiste en un guide de réflexion et de planification conjointe entre les acteurs du réseau scolaire et ceux de la santé pour soutenir les jeunes dans le développement des compétences requises afin d’assurer leur réussite éducative ainsi que leur santé et leur bien-être. Cette démarche est portée conjointement par le ministère de la Santé et des Services sociaux et le ministère de l’Éducation. Il s’agit d’un accompagnement qui sera progressivement offert à l’ensemble des établissements des centres de services scolaires de la région.

Un comité constitué d’acteurs scolaires, de la santé, du secteur communautaire ainsi que de parents se rassemble régulièrement pour discuter des enjeux de santé mentale chez les jeunes de ce secteur. Ensemble, ils ciblent des actions de prévention pour agir sur les problématiques identifiées, et ce, dans plusieurs environnements du jeune : son école, sa famille, sa communauté.

« La santé mentale des jeunes nous préoccupe beaucoup, en particulier dans le contexte de la pandémie. Nous sommes convaincus que c’est en travaillant ensemble, à partir des besoins des jeunes, que nous pourrons identifier les meilleurs moyens de soutenir leur bien-être », souligne Dre Catherine Habel, médecin spécialiste en Santé publique et en médecine préventive au CIUSSS.

C’est ainsi que l’école secondaire Charles-Gravel a transmis un questionnaire aux parents de ses élèves au cours des derniers jours intitulé Répercussions de la pandémie chez nos jeunes. Il s’agit d’un premier son de cloche d’une démarche visant à recueillir les impressions des jeunes et de leur entourage au sujet de leur santé globale afin d’ensuite optimiser les cibles d’intervention des professionnels de l’établissement d’enseignement.

« L’école est au coeur du milieu de vie de nos jeunes. Cette recherche d’information nous permettra d’établir le portrait le plus actuel possible de leur état de santé globale. Cela nous permettra de raffiner la surveillance des éléments pouvant nuire à l’apprentissage. Avec cette démarche, l’école se mobilise pour travailler en collaboration avec l’entourage des élèves pour cibler les besoins sur lesquels nous devons intervenir en priorité », ajoute Mme Louise Grandisson, travailleuse sociale à l’école secondaire Charles-Gravel.

Pour découvrir le référent EKIP : Quebec.ca/EKIP

Laisser un commentaire